• New

Bois Ordinaires de l’Île d’Oléron 1990 Grosperrin

€130.00
Tax included
Quantity

Un très rare cognac âgé en provenance de l’Île d’Oléron. Ces cognacs anciens sont très rares, environ 30 fois plus rares qu’une vieille Grande Champagne (si l’on se réfère aux stocks disponibles sur l’ensemble de l’appellation). Ce terroir sableux, exposé aux embruns de l’océan Atlantique, bénéficie de l’influence du Golf Stream et profite d’un ensoleillement quasi méditerranéen. On y trouve des plantes peu présentes sur le littoral, comme le mimosa et les tamaris, lui conférant le surnom de « l’île aux herbes». Ce cognac provient d’une très petite propriété située à St-Pierre-d‘Oléron, dont l’exploitant est aujourd’hui à la retraite. C’est à l’occasion du premier confinement que nous avons pu acheter ce lot rarissime, identifié il y a plusieurs années grâce à l’aide de l’un de nos courtiers de campagne. Cet ancien viticulteur avait été obligé de revenir du Maroc, où il s’était expatrié.

 Robe vieil or, reflets ambrés. Au nez, on est saisi par la salinité. Le côté «côte sauvage», plage ensoleillée, épices douces, s’affirme bien, sans extravagance ni fantasme. C’est un Cognac qui procure un certain plaisir par son côté «accessible», gourmand et imprévu. En bouche, c’est un cognac doux, avec une texture veloutée, ce qui s’explique par un vieillissement long dans un très petit chai humide situé sur l’Île d’Oléron, à quelques encablures de l’océan. Un côté iodé qui fait saliver, la finale n’est pas très longue, mais elle est équilibrée. Joli, simple et réconfortant.

Data sheet

Contenance
70 cl
Degré
46,2%
Date de distillation
1990
Date de mise en bouteille
2020
Embouteilleur
Grosperrin
Packaging
Avec étui
Pays
France